La vie de Charlotte de Rutant illustre une aristocratie confrontée aux changements violents de la Révolution.
Cette jeune Lorraine de 22 ans est jugée par le tribunal révolutionnaire de Paris créé le 10 mars 1793 et appelé communément, le tribunal de sang.
Son acte d’accusation : prévenue de correspondances avec les ennemis de la République. La pièce à conviction : une lettre écrite à l’encre invisible.
Elle monte sur l’échafaud place de la République à Paris le 5 octobre 1793, elle a 22 ans.

Charlotte est la seule femme lorraine exécutée sous la Révolution, et le château de Saulxures-lès-Nancy,
sa demeure restée dans la même famille depuis le XVIIIe siècle, a vécu dans ses murs cette tragique affaire.

Ce recueil réunit plusieurs témoignages, photographies et surtout les pièces authentiques et retranscrites du procès de Charlotte déjà publiées en 1889 par l’abbé Mathieu dans son livre Victimes de la Révolution en Lorraine.
Thomas Gainsborough, peintre britannique à la mode de la fin du XVIIIe siècle, restitue merveilleusement bien la vie des aristocrates de cette époque. Son sujet de prédilection étant ses deux filles, sa peinture apporte tout naturellement la lumière tendre qui manquait à l’histoire de la famille très unie de Charlotte de Rutant.

La Courte Vie de Charlotte de Rutant

11.00

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

ISBN : 0782372310802
Pagination :72
Edition :Le Pythagore Editions
Parution :9 octobre 2019

Informations complémentaires

Poids 0.5 kg
Dimensions 17 × 11 × 0.3 cm